LANDR BLOG

Théorie musicale

Qu’est-ce que le rythme: comment le tempo, la pulsation et la mesure fonctionnent dans la musique

Qu’est-ce que le rythme: comment le tempo, la pulsation et la mesure fonctionnent dans la musique

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Le rythme est un des aspects fondamentaux de la théorie musicale.

Pour créer de belles harmonies et mélodies, vous devez comprendre comment le rythme fonctionne et comment il est utilisé dans vos morceaux.

Le rythme peut se compliquer très rapidement, mais si vous apprenez quelques concepts simples, ce n’est pas aussi difficile à comprendre que ce que l’on pense.

Dans ce guide, nous dévoilerons tout ce dont vous avez besoin pour commencer à utiliser des concepts rythmiques ou des polyrythmies dans votre processus créatif.

Vous saurez comment les rythmes sont subdivisés dans la musique, comment la mesure fonctionne, et comment appréhender les mesures composées et irrégulières.

Qu’est-ce que le rythme?

Le rythme est la façon dont la musique est systématiquement divisée en battements qui se répètent un nombre de fois spécifique à l’intérieur d’une mesure, à une vitesse ou un tempo compris de façon collective.

Le rythme est la façon dont les musiciens établissent une connexion et jouent les uns avec les autres.

Du moins, c’est la définition que vous obtiendrez si vous demandiez à un métronome.

Le rythme est assez difficile à définir. C’est ce qui fait que la musique est la musique.


Les notes, la mélodie et les accords peuvent être facilement décrits comme étant des vibrations dans l’air que nos tympans peuvent détecter.

Le rythme a plus à voir avec votre perception spécifiquement humaine du temps.

Si vous demandiez à quelqu’un dans un cercle de tambours, il vous dirait probablement que le rythme a à voir avec le fait de jouer ensemble.

Demandez à un groupe de funk, ils vous diront que le rythme c’est de trouver un groove.

Aucune de ces réponses n’est mauvaise, car le rythme est la façon dont les musiciens établissent une connexion et jouent les uns avec les autres.

La théorie du rythme: comprendre ce qui est sur la page

Pour nos besoins, nous verrons la manière occidentale de comprendre le rythme.

Pour comprendre le rythme, il y a quatre concepts de base à connaître:

  1. La pulsation et les notes
  2. Les mesures et les indications de mesure
  3. Les temps forts et les temps faibles
  4. Les mesures binaires et ternaires

Lorsque vous maîtrisez ces quatre concepts, vous serez en mesure de mieux pratiquer et vous deviendrez plus habile à utiliser des rythmes intéressants dans vos morceaux.

1. La pulsation et les notes

Il y a beaucoup de matière à couvrir quand vient le temps de comprendre comment lire les rythmes musicaux.

Au coeur de votre perception de tout rythme, vous devrez saisir qu’une note de musique représente la durée de temps qu’un instrument jouera.

Une note de musique représente la durée de temps qu’un instrument jouera.

Une ronde représente la durée de temps la plus longue, cependant les rondes peuvent être subdivisées en blanches, en noires, en croches et en doubles-croches.

Une blanche fait la moitié de la durée d’une ronde, une noire fait le quart de la durée d’une ronde, et ainsi de suite.

note beat values

Il existe plusieurs façons dont ces notes peuvent être modifiées et organisées pour représenter différents rythmes.

Comme base, pour saisir la manière dont le rythme est compris de façon visuelle et conceptuelle en musique, la première étape sera pour vous de comprendre comment les notes sont subdivisées.

Les indications de mesure et les mesures

Il existe une pulsation sous-jacente dans toute musique, qui peut être contenue dans une façon spécifique de mesurer le temps.

On réfère à cette mesure du temps sous l’appellation de mesure ou de barre de mesure.

rhythm measure music bar

Dans la musique occidentale, l’indication de mesure d’un morceau définit comment sa pulsation est mesurée à l’intérieur de chaque mesure, et le tempo définit quelle est la vitesse de cette pulsation.

La pulsation est représentée par un symbole ressemblant à une fraction, qui dicte le nombre de notes par mesure et comment chaque note se compte, en termes de blanches, de noires ou de doubles-croches.

Vous pouvez prendre pour acquis que l’indication de mesure que l’on rencontre le plus fréquemment dans la musique est la mesure en 4/4.

Le chiffre quatre sur le dessus veut dire qu’il y a quatre pulsations, ou battements, par mesure, et le chiffre quatre en bas veut dire que ces battements sont mesurés en noires.

what does the time signature mean

Bien sûr, outre le 4/4 il existe de nombreuses indications de mesure en musique.

Toutes les valses que vous avez entendues sont en 3/4, ensuite il y a tout le monde des mesures composées et irrégulières.

Temps forts et temps faibles

Bien, maintenant que vous comprenez comment les indications de mesure fonctionnent et comment les battements sont compris à l’intérieur d’une mesure, voyons comment le rythme fonctionne à l’intérieur d’une mesure.

À l’intérieur d’une mesure, il y a des temps forts qui mènent la pulsation, et il y a les temps faibles qui contrebalancent la pulsation.

À l’intérieur d’une mesure, il y a des temps forts qui mènent la pulsation, et il y a les temps faibles qui contrebalancent la pulsation.

Cet effet de pousser-tirer est ce qui ajoute de la définition à une mesure et rend les rythmes plus faciles à entendre.

Si nous regardons la mesure la plus commune, le 4/4, les temps forts tombent sur la première et la troisième noire dans la mesure, et les temps faibles tombent sur la deuxième et la quatrième noire de la mesure.

strong and weak beats 4/4

Dans une mesure en 3/4, le temps fort tombe sur la première noire, et les temps faibles tombent sur la deuxième et la troisième noires.

strong and weak beats 3/4

Quand vous comprenez comment les temps forts et les temps faibles sonnent dans une mesure, vous pouvez les entendre partout.

C’est l’accentuation de la pulsation UN-deux, UN-deux d’une grosse caisse sur une piste disco en 4/4, ou la cadence UN-deux-trois, UN-deux-trois dans une valse, par exemple.

Le concept fort-faible ou fort-faible-faible est partie intégrante de la façon dont les mesures binaires et ternaires fonctionnent, et cela constitue la base pour comprendre les mesures composées et irrégulières.

Mesures binaires et ternaires

Jusqu’à maintenant nous avons seulement évoqué le 3/4 et le 4/4, qui sont les deux indications de mesure les plus communes.

Si vous êtes intéressé à utiliser les mesures composées et irrégulières dans un morceau, vous devez comprendre comment les battements à l’intérieur de n’importe quelle mesure sont ressentis en deux ou en trois.

Cela prend son sens une fois que vous savez comment les temps forts et faibles fonctionnent.

Une bonne façon de visualiser les mesures binaires et ternaires est d’imaginer la différence entre un triangle qui roule et un carré qui roule, chaque nouvelle révolution étant là où le temps fort tombe.

Une bonne façon de visualiser les mesures binaires et ternaires est d’imaginer la différence entre un triangle qui roule et un carré qui roule.

Si vous jetez un oeil aux temps forts et faibles dans une mesure en 4/4, ils peuvent être séparés en deux groupes de deux temps – fort et faible, fort et faible.

duple meter

Un motif fort-faible signifie qu’une mesure binaire est présente.

Puisque la mesure est divisée en deux groupes de deux, on réfère aussi parfois à une mesure en 4/4 comme étant quaternaire.

Dans une mesure en 3/4, il n’y a qu’un seul groupe ternaire – fort, faible, faible.



triple time 3/4

Un motif fort-faible-faible veut donc dire qu’une mesure ternaire est présente.

Tout motif rythmique ou indication de mesure peut être divisé en métrique binaire ou ternaire.

Mais la métrique n’est pas la seule façon dont les battements, ou pulsations, sont subdivisés à l’intérieur d’une mesure; les mesures simples et composées s’ajoutent à l’équation.

Mesure simple vs mesure composée

La mesure simple et la mesure composée sont directement reliées à la métrique.

La métrique définit comment le rythme est ressenti en termes de temps forts et faibles.

La mesure simple et la mesure composée vont dicter si les notes plus courtes d’une mesure (habituellement des croches) sont divisées en groupes de deux ou de trois.

Les mesures simples regroupent les croches en groupes de deux.

Le 4/4 est une mesure binaire simple. Ses croches se comptent UN-et, deux-et, TROIS-et, quatre-et.

simple duple time

Le 3/4 est une mesure ternaire simple. Elle se compte UN-et, deux-et, trois-et.

simple triple time 3/4

Les mesures composées regroupent les crochent en groupes de trois.

Le 6/8 et le 9/8 sont deux exemples de mesures composées.

En 6/8, une mesure binaire composée, les notes sont subdivisées en deux groupes de trois croches.

duple compound time

Les croches peuvent se compter UN-et-et, DEUX-et-et.

La chanson Plastic Bag de Drake est un bon exemple de chanson populaire qui utilise un rythme en 6/8.

En 9/8, une mesure ternaire composée, les notes sont subdivisées en trois groupes de trois croches.

compound triple time 9/8

Les croches se comptent UN-et-et, DEUX-et-et, TROIS-et-et.

La fameuse pièce de Dave Brubeck Blue Rondo A La Turk utilise une mesure composée en 9/8.

Ce morceau alterne entre mesure composée et mesure irrégulière en 9/8; voyez si vous pouvez saisir la différence!



En parlant de mesure irrégulière…

Mesures irrégulières

La mesure irrégulière peut sembler un peu intimidante, car il y a beaucoup à savoir.

Mais une fois que vous comprenez comment les mesures binaires et ternaires fonctionnent et sont ressenties, vous pouvez facilement négocier avec n’importe quelle mesure irrégulière

La mesure irrégulière fait appel à la fois aux règles des mesures simples et aux règles des mesures composées, et les combine entre elles.

C’est en raison du fait que n’importe quelle mesure irrégulière suit un motif se basant sur une certaine combinaison de mesures binaires et ternaires.

La mesure irrégulière fait appel à la fois aux règles des mesures simples et aux règles des mesures composées, et les combine entre elles.

Prenons par exemple la mesure en 5/8. Elle peut être ramenée soit à un groupe en deux suivi d’un groupe en trois, soit à un groupe en trois suivi d’un groupe en deux.

Si cela semble difficile à comprendre, essayez de compter cette mesure à voix haute, mais uniquement en groupes de deux ou de trois.

odd time

Donc, pour une mesure en 5/8, vous voudriez la compte soit UN-et, DEUX-et-et, ou bien UN-et-et, DEUX-et-et.

Alors, si on regarde l’exemple de Blue Rondo A La Turk ci-dessus, la section en 9/8 qui est irrégulière suit le format Un-et, DEUX-et, TROIS-et, QUATRE-et-et.

odd time 9/8 blue rondo a la turk

Une fois que vous comprenez comment le binaire et le ternaire fonctionnent en se combinant l’un avec l’autre, vous pouvez facilement compter et sentir le rythme de n’importe quel type de mesure.

La syncope

La syncope dans le rythme est lorsque des notes sont jouées en dehors du temps fort principal de la mesure.

Ces rythmes syncopés se produisent lorsqu’un rythme est joué de façon à mettre l’emphase sur les temps faibles ou alors entre les temps.

La syncope sur un temps faible crée habituellement une structure rythmique qui met en valeur le ‘backbeat’.

On entend cela beaucoup dans la musique telle que le jazz et le disco, où l’emphase est mise sur le deuxième et le quatrième temps de chaque mesure – en 4/4 – plutôt que sur le premier et le troisième temps.

Les rythmes syncopés qui tombent entre les temps mettent l’accent sur les notes qui se trouvent entre les temps forts et faibles.

Les rythmes syncopés qui tombent entre les temps mettent l’accent sur les notes qui se trouvent entre les temps forts et faibles.

Les notes entre les temps forts et faibles sont jouées en rythmes syncopés décalés.

Aussi, jouer une note rapide juste avant un temps fort peut également accentuer le décalage pour créer un effet syncopé.

Pour jouer un rythme décalé syncopé, cela aide toujours de compter les espaces qui tombent entre les temps lorsque vous comptez une mesure.

off beat syncopation



Par exemple, dans une mesure en 4/4, vous voudriez compter «un et deux et trois et quatre». Les «et» représentent l’espace qui se trouve entre les temps forts et faibles.

Frappez ce rythme

C’est super d’avoir une compréhension théorique du rythme, car cela peut aider à apprendre rapidement.

Par contre, pour développer une grande sensibilité rythmique, il n’y a rien de mieux que de pratiquer.

Si vous avez de la difficulté à comprendre un rythme en particulier, n’ayez pas peur de poser votre instrument et de frapper le rythme.

Cela ne vous mènera nulle part de pratiquer encore et encore un rythme de la mauvaise manière.

Quand il s’agit du rythme, cela a plus à voir avec la sensation d’ensemble et le ressenti du ‘groove’ que de savoir lire une partition et de connaître la notation musicale.

Faire une jam avec les copains, écouter ce qu’ils jouent et communiquer avec eux par le son est une excellente manière de développer votre sensibilité rythmique, et par-dessus tout très amusante.

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Virginie Hamel

Virginie Hamel est chanteuse de jazz professionnelle et professeure de chant. Elle travaille également comme rédactrice, traductrice et transcriptrice.

@Virginie Hamel

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages