LANDR BLOG

Théorie musicale

Accords diminués : comment ajouter de la tension dramatique à vos compositions

Accords diminués : comment ajouter de la tension dramatique à vos compositions

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Sortez votre écriture du marasme !

La composition de qualité implique un certain sens du drame, et les accords diminués sont une très belle façon de générer celui-ci.

En musique, comme dans la vie, rien n’est pire que le sur-place. Nous sommes tous coupables par moments de choisir la voie facile au détriment de la qualité, qu’il s’agisse de nos préparations de repas ou de notre écriture musicale.

Il n’est évidemment pas simple d’intégrer des nouveaux éléments et des disruptions intéressantes à son travail.

Comment élever ses compositions et les mener vers un territoire un peu moins prévisible? C’est loin d’être impossible : apprendre un simple accord diminué, par exemple, est un bon point de départ pour intégrer une toute nouvelle couleur musicale à ses morceaux.

Voici donc un guide sur l’utilisation des accords diminués et leur potentiel narratif. Un bon morceau, de façon explicite ou plus abstraite, est un morceau qui parvient à raconter quelque chose.

Notez que par souci de continuité avec les logiciels de MAO et la plupart des ressources disponibles en ligne, nous utiliserons pour cet article la désignation des notes anglo-saxonne (C D E…) plutôt que celle traditionnellement utilisée en français (Do Ré Mi…).

Que sont les accords diminués ?

Les accords diminués, également connus en tant que triades diminuées ou “dim chords” en anglais, sont des accords dissonants qui combinent une fondamentale et deux tierces diminuées au-dessus de celle-ci. Exemple : un accord diminué bâti sur C comme fondamentale comprendrait E b et G b au-dessus de celle-ci.

En créant un sentiment de conflit musical, les accords dissonants renforcent l’impact du passage à des accords plus consonants.

En créant un sentiment de conflit musical, les accords dissonants renforcent l’impact du passage à des accords plus consonants.

Les compositeurs utilisent souvent les accords diminués pour infuser un sentiment de drame, de mystère ou de chaos dans leur musique. Si vous vous représentez par exemple une scène de film muet où le méchant ligote le héros sur une voie ferrée tandis qu’un train s’approche dangereusement, la musique-type de ce genre de séquence est riche en accords diminués.

Pensez précisément aux accords diminués comme des points de tension, des instants où l’histoire prend une tournure dramatique. Vous trouverez des accords diminués dans des chansons comme “Hallelujah” de Jeff Buckley :

Ainsi que “What a Wonderful World” de Louis Armstrong :

Comment construire des accords diminués à partir de demi-tons

Apprendre comment utiliser ce puissant outil de composition est en fait plus aisé qu’il n’y paraît. En mémorisant ce simple motif, vous saurez comment intégrer les accords diminués et toute la richesse qu’ils contiennent à votre musique.

En musique, les tons (ici : T) et demi-tons (ici : St) sont des unités de mesure permettant de quantifier la distance entre deux notes. Différentes combinaisons de ceux-ci permettent de générer tous les intervalles et accords entendus dans la musique.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-inpost-1.png
https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-3.png

Sur la guitare, un demi-ton est représenté par un écart d’une frette et un ton par une distance de deux frettes.

Pour apprendre à bâtir un accord diminué, il faudra mémoriser deux intervalles: la tierce mineure et le triton.

Si les termes vous semblent étrangers, pas d’inquiétude : cela fera plus de sens en regardant les notes elles-mêmes.

Une tierce mineure est constituée de 3 demi-tons. En voici une avec C comme fondamentale :

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-inpost-3.png
https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-1-r.png

Un triton est fait de six demi-tons. En voici un avec à nouveau C comme note fondamentale :

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-inpost-2.png
https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-2-r.png

En musique, la note fondamentale est la note sur laquelle vous choisissez de bâtir un accord. Ajouter une tierce mineur et un triton au-dessus de la fondamentale vous permet d’obtenir un accord diminué.

Par exemple, si C est votre fondamentale, ajouter les notes Eb et Gb vous donnera une triade diminuée en clé de C :

Quelques simples outils de théorie musicale tels que celui-ci peuvent avoir d’immenses bienfaits sur votre écriture et votre son dans sa globalité.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-inpost-4.gif
https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/12/Diminished-4-r.gif

Une fois à l’aise avec la construction d’accords diminués avec C comme fondamentale, essayez d’appliquer ce même motif à d’autres fondamentales.

Comment utiliser les accords diminués

L’accord fondamental peut être utilisé d’une multitude de façon, mais l’une de ses meilleures fonctions est celle de remplaçant pour l’accord V dans les progressions d’accords typiques.

Par exemple, si vous mettez en place la progression I – V – VI – IV, votre accord diminué pourrait prendre la place du second accord prenant la place du V.

N’ayez pas peur de la théorie !

L’accord diminué et l’accord V ont en commun la plupart de leurs notes, mais l’accord diminué apporte un sentiment d’urgence plus prégnant, et la tension qu’il génère bénéficie musicalement à beaucoup d’atmosphères.

Même lorsqu’ils ne sont pas utilisés en remplacement du V, les accords diminués sont capables d’ajouter une toute nouvelle dimension à n’importe quelle progression d’accords.

Diminué = vivifié

Même une petite boite à outils de théorie musicale peut avoir d’immenses bienfaits sur votre écriture et votre son dans sa globalité.

Gardez les accords diminués en tête la prochaine fois que vous vous sentez stagner. Intégrez-les à vos progressions pour générer du suspense, un aspect narratif plus abouti et une tension dramatique à vos morceaux.

Et n’oubliez pas de ne pas avoir peur de la théorie !

La théorie musicale est un vaste sujet. Restez dans la simplicité en intégrant petit-à-petit quelques-unes des astuces qu’elle contient à vos productions.

Vous finirez par avoir une base de connaissances de plus en plus solide qui vous aidera à la fois aujourd’hui et dans vos futurs projets.

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Marc

Curiosité insatiable & maladresse incurable. Live/Tourne-Disque. Rédacteur du blog LANDR en français. SoundCloud Facebook Instagram

@Marc

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages