LANDR BLOG

Théorie musicale

Les tonalités musicales: comment fonctionnent-elles?

Les tonalités musicales: comment fonctionnent-elles?

Une tonalité est la carte routière qui vous guide dans le contexte harmonique et mélodique d’une pièce musicale.

Vous devez connaître les tonalités pour jouer avec d’autres musiciens ou pour enregistrer par-dessus des pistes dans votre session DAW.



Cependant, vous rappeler des tonalités est un peu difficile si vous ne savez pas comment faire, et les voir de façon écrite peut être mêlant quand vous n’y êtes pas habitué.

Toutefois, connaître les tonalités n’est pas tellement difficile une fois que vous comprenez comment cela fonctionne.

Dans cet article, j’expliquerai les tonalités musicales et je montrerai la façon la plus facile de les identifier dans un morceau, et de s’en rappeler sur votre instrument.

Qu’est-ce qu’une tonalité?

L’armature d’une tonalité est la suite de dièses ou de bémols qui va déterminer le ton d’une pièce de musique. La tonalité est l’ensemble des sons qui constituent la gamme majeure ou mineure principale qui sera utilisée dans la composition. L’armature de la tonalité apparaît au début d’une ligne de musique, et indique quelles notes doivent être altérées à partir de leur état naturel pour qu’elles conviennent à la tonalité.

Comment identifier la tonalité

Pour vous situer à votre instrument lorsque vous jouez de la musique à partir d’une partition, vous devez identifier sa tonalité.

Pour vous situer à votre instrument lorsque vous jouez de la musique à partir d’une partition, vous devez identifier sa tonalité.

Heureusement, identifier la tonalité d’une pièce musicale écrite est facile. Tout ce que vous avez à faire est d’analyser le motif des dièses ou des bémols d’une manière spécifique.

Voici comment trouver la tonalité de n’importe quelle pièce de musique écrite:

  • Pour les tonalités avec des dièses – le dernier dièse à l’armature est la sensible ou 7ième degré de la tonalité. Comptez un demi-ton vers le haut pour arriver à la tonique.
  • Pour les tonalités avec des bémols – l’avant-dernier bémol est la fondamentale de la tonalité. Aussi simple que ça!
how to identify key signatures (major keys)

Si vous avez bien suivi, vous aurez peut-être réalisé le problème. Comment peut-on dire si la tonalité est majeure, et n’est pas la relative mineure qui partage la même armature?

Déterminer cela correctement est un peu plus compliqué. Cela implique de faire un peu d’analyse harmonique pour être certain à 100%.

Mais voici un gros indice: les chansons commencent et finissent habituellement sur la tonique. Dans la majorité des morceaux, la première note de la voix la plus basse est la note fondamentale de la tonalité.

Dans la majorité des morceaux, la première note de la voix la plus basse est la note fondamentale de la tonalité.

Dans une tonalité majeure, vous pouvez compter à partir du dernier dièse ou de l’avant-dernier bémol. Mais si vous vous rendez compte que la première note n’est pas celle à laquelle vous vous attendiez, vous avez peut-être affaire à une tonalité mineure.

Voici comment confirmer la tonalité:

  • Écoutez la pièce si possible. Si l’harmonie est ressentie plus confortablement en mineur, c’est fort probablement en mineur!
  • Vérifiez si l’harmonie passe de dominante à tonique à la fin d’une phrase. Une cadence forte est un signe indéniable qui confirme la tonalité.

Le cycle des quintes: l’ordre des dièses et des bémols

Les altérations musicales sont écrites dans un certain ordre dans une tonalité.

Cet ordre est familier à quiconque connaît le cycle des quintes. Mais ne vous en faites pas si vous ne le connaissez pas.

Il existe deux moyens mnémotechniques pour se rappeler l’ordre des dièses et des bémols (en anglais):

  • Pour les tonalités avec des dièses, la comptine va comme suit: Father Charles Goes Down And Ends Battle (fa-do-sol-ré-la-mi-si)
  • Pour les tonalités avec des bémols, la comptine va comme suit: Battle Ends And Down Goes Charles Father (si-mi-la-ré-sol-do-fa)

Vous pouvez vous rappeler de cela en chantant la comptine dans votre tête pendant que vous écrivez l’armature de la tonalité au début de la ligne.

Si vous connaissez bien vos intervalles, vous pouvez aussi simplement compter vers le haut en quintes pour les tonalités en dièses, et compter vers le bas en quartes pour les bémols.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2019/12/Key-Signatures_Circle-of-Fifths_1200x627.jpg

Comment se rappeler de n’importe quelle tonalité

Comment faire si vous faites simplement improviser de la musique sur votre instrument pour trouver une idée?

Si vous essayez de vous rappeler des notes qui doivent être altérées pour convenir à la tonalité, vous pouvez utiliser le cycle des quintes pour trouver la tonalité.

Voici l’astuce.

Souvenez-vous que le cycle des quintes commence avec Do majeur, qui ne contient aucun dièse ou bémol.

À partir de là, à chaque pas que vous faites dans le cycle de quintes, lorsque vous suivez l’ordre de la comptine, vous ajoutez un autre dièse à la tonalité.



Ensuite, vous ajoutez simplement ce nombre de dièses à la tonalité qui suit ce motif.

Voici une charte pour simplifier les tonalités en dièses:

key signatures sharp keys

Pour les tonalités en bémols, le motif suit l’ordre de la comptine sur les bémols, toujours à partir de la tonalité de Do majeur. Voici la charte:

flat keys key signatures

Les tonalités enharmoniques

Vous avez peut-être remarqué que certaines tonalités sont absentes sur cette charte. Que se passe t-il si vous essayez de jouer en Sol# majeur?

La raison derrière cela est que certaines tonalités peuvent être représentées de manière plus simple en utilisant l’équivalent enharmonique.

Les tonalités enharmoniques sont les notes qui peuvent être écrites de deux façons différentes.

Si vous abaissez la note La de un demi-ton, elle devient La bémol. Et si vous augmentez la note sol de un demi-ton, elle devient Sol dièse.

Voilà deux façons différentes de représenter la même note.

Donc, si Sol dièse et La bémol sont la même note, pourquoi la tonalité de La bémol est-elle meilleure?



Si vous essayez d’écrire l’armature de Sol dièse pour qu’elle suive le motif ton-demi-ton de la gamme majeure, quelque chose de curieux se produit.

Pour conserver l’intervalle de demi-ton entre la septième et la tonique, vous devriez utiliser un… Fa double dièse.

Bien sûr, augmenter Fa de deux demi-tons est équivalent, avec l’enharmonie, à un Sol. C’est pourquoi il est beaucoup plus simple de penser à cette tonalité comme La bémol!

Soyez dans le bon ton

Connaître les tonalités est une habileté importante à développer en tant que musicien.

Si vous savez où vous vous trouvez en tout temps sur votre instrument, vous pourrez jouer et créer librement – un bénéfice énorme pour la créativité.

Utilisez les trucs et astuces dans ce guide pour ne plus jamais oublier les tonalités musicales.

Unlimited mastering &amp; distribution, 1200 royalty-free samples, 30+ plugins and more! <a href="https://join.landr.com/landr-studio/?utm_campaign=acquisition_platform_en_us_studio-generic-new-blog-ad&amp;utm_medium=organic_post&amp;utm_source=blog&amp;utm_content=left-hand-generic-ad&amp;utm_term=general">Get everything LANDR has to offer with LANDR Studio.</a>

Unlimited mastering & distribution, 1200 royalty-free samples, 30+ plugins and more! Get everything LANDR has to offer with LANDR Studio.

Virginie Hamel

Virginie Hamel est chanteuse de jazz professionnelle et professeure de chant. Elle travaille également comme rédactrice, traductrice et transcriptrice.

@Virginie Hamel

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages