LANDR BLOG

Matériel de musiqueMixage et mastering

Les 15 conseils de mixage de Dave Pensado que tout producteur devrait connaître

Preview of youtube video

Dave Pensado connaît intimement la musique.

Son CV est rempli de projets impressionnants, et de nombreux prix témoignent de la qualité de son travail.

Sa capacité à vulgariser avec talent les sujets les plus compliqués et son esprit pédagogue sont inégalés dans la communauté audio.

Nous voulions cette fois-ci entendre des conseils plus généralistes de sa part. Des astuces qui s’appliquent à tous les créateurs musicaux, au-delà des étiquettes musicales et de leur équipement de studio. Nous sommes heureux de pouvoir ici partager ses paroles!

Dave s’est assis avec nous et nous a fait part de 15 astuces essentielles qui vous donneront un accès à sa philosophie musicale.

Vous lirez ici ses pensées au sujet des collaborations, de l’utilisations d’écouteurs standards pour bien peaufiner ses morceaux et sur le fait que les règles n’ont finalement pas vraiment d’intérêt.

Mais ne m’écoutez pas moi, écoutez plutôt Dave…

Le meilleur de Dave

Tous les conseils de Dave sont incroyablement utiles, mais certains sont carrément indispensables

Nous allons plonger dans ce que Dave a proféré de plus marquant, et vous donner quelques ressources supplémentaires au passage.

Qui est ton héro de héro ?

“Étudiez les influences de vos héros, pas vos héros eux-même.”

Tout créateur a besoin d’influences. Ce qui veut dire que même vos héros ont été influencés. Comme Dave le dit, il est très bénéfique de s’immerger dans leurs inspirations.

Il est bien-sûr très appréciable de connaître intimement la musique de vos héros. Cependant, connaître ce qui les a poussé à développer leur son est deux fois plus utile. Connaître leurs influences vous donnera la cartographie de votre sonorité préférée.

Des sites comme WhoSampled, Discogs et All Music sont des endroits merveilleux pour faire des recherches sur vos créateurs favoris. Utilisez-les pour entendre comment vos idoles ont constitué leur imaginaire musical.

Faire des recherches sur les influences en question ne vous donne pas qu’accès à plus de musique qui puisse vous inspirer, cela vous aide également à synthétiser vos influences d’une manière plus intelligible. Apprenez-donc à les connaître !

Les situations d’écoutes

“Ordis portables, casques audio, écouteurs… Toutes ces choses ont leur rôle à jouer.”

Quelle est la meilleur façon de confirmer que son mix sonne bien? C’est très simple. Écoutez-le dans les contextes où il sera le plus écouté. C’est à dire… PARTOUT.

Votre mix sonnera peut-être impeccablement sur vos moniteurs de studio, mais devinez quoi : la plupart des fans de musique n’ont pas de moniteurs de studio. Et s’ils en ont, ils ne les transportent certainement pas avec eux en prenant le bus.

Les morceaux que vous produisez doivent donc bien s’écouter sur les millions de petits écouteurs, enceintes d’ordinateurs portables et téléphones portables dont est fait le monde d’aujourd’hui.

Soyez prêts à écouter vos morceaux dans votre voiture, dans le train et sur n’importe lequel autre système qui croise votre chemin. Si votre mix est convainquant sur tous les supports, il est prêt à être partagé avec le monde entier.

Conseil tout chaud : Masterisez votre mix à de nombreuses reprises au cours du processus de création. Essayez plusieurs systèmes d’écoute différents pour chaque version. Vous ne saurez jamais réellement ce qu’il en est avant que le morceau soit masterisé. Donc, allez-y et testez vos masters au fur et à mesure !

Planifiez votre dernière ligne droite

“Les échéances sont vitales. Elle demandent de l’engagement, et l’engagement est le meilleur ami de l’ingénieur son.”

La façon de créer dans le studio dépend évidemment de votre approche. Mais dans chaque bonne approche créative, il y a une échéance qui fixe un cap. Commencer des milliers de projets mais ne jamais les finir est un vrai danger quand on parle de création musicale.

Personne ne jette la première pierre, nous en sommes tous coupables. En créant une échéance et en la respectant, les choses ont tendance à se débloquer. Même si les résultats ne sont pas parfaits, considérer un projet comme fini donne la liberté de tourner la page et de commencer autre chose l’esprit plus libre.

Rien de bon ne vient du fait de manipuler une idée pendant trop longtemps. Vous finirez par tourner en rond en vous demandant “j’ai l’impression d’avoir déjà rencontré ce problème vingt fois”.

Créer des échéances vous aidera à finir plus de morceaux et vous donnera accès à la très bienvenue productivité en studio qui vous manquait peut-être précédemment.

Les émotions d’abord. Les détails ensuite.

“[Le public] s’intéresse à l’énergie, la tonalité, l’émotion.”

Les détails sont importants. Mais toutes les petites choses que vous faites sur vos morceaux devraient servir un ensemble. C’est cet ensemble qui génère une atmosphère. La bonne musique n’est pas mémorable à cause de détails sur l’EQ.

Les morceaux marquent par leur énergie, leur tonalité, l’émotion qu’ils procurent. Chaque bonne décision de mix à ces trois mots derrière elle.

Si tous les détails techniques sont au service d’une expérience globale, c’est que vous êtes sur la bonne voie.

La meilleure façon de vérifier cela est d’écouter le mix dans son ensemble fréquemment. Prenez ici et là quelques minutes pour désactiver les “solos” et faire une écoute active de l’ensemble.

Lors de ces écoutes, essayez consciemment d’écouter le morceau dans sa globalité et de ne pas vous focaliser sur des décisions précises de mixage. C’est un exercice très valable qui nourrira l’ensemble de vos décision de mixage par la suite.

Vous pouvez même franchir une étape supplémentaire et exporter votre mix à plusieurs reprises avant de finaliser le morceau, pour avoir un ressenti de l’avancement vers objectif final. Il n’est jamais trop tôt pour écouter le morceau en entier comme le ferait un auditeur.

Et surtout n’oubliez pas les mots clés de Dave en faisant votre écoute : Énergie, Atmosphère et Émotion.

Les règles ? Non.

“Les règles ne sont pas faites pour être contournées. Elles sont faites pour être ignorées.”

Mixer et produire de la musique est exactement ce que vous en faites. Personne d’autre ne devrait essayer de définir votre approche.

Il est conseillé de fixer ses propres règles — pour au final les ignorer elles-aussi! La Musique est gangrénée par de nombreuses opinions savantes sur la “meilleure” façon de procéder. Jetez celles-ci par la fenêtre et faites ce qui est le plus au service de votre son.

C’est une philosophie qui devrait être au centre de votre processus de mixage et de production : Les meilleures règles sont celles qui n’existent pas.

Mais où est donc Dave quand il ne partage pas son savoir ici ?

La sagesse de Pensado va au-delà du mixage. Ces conseils l’illustrent bien. Merci beaucoup pour ce cadeau Dave!

En parlant de cadeaux, Pensado partage sa perspective unique sur le mix chaque jour à travers Pensado’s Place et Into The Lair.

Alors explorez ces ressources, absorbez les comme une éponge et n’arrêtez jamais de progresser !

Unlimited mastering &amp; distribution, 1200 royalty-free samples, 30+ plugins and more! <a href="https://join.landr.com/landr-studio/?utm_campaign=acquisition_platform_en_us_studio-generic-new-blog-ad&amp;utm_medium=organic_post&amp;utm_source=blog&amp;utm_content=left-hand-generic-ad&amp;utm_term=general">Get everything LANDR has to offer with LANDR Studio.</a>

Unlimited mastering & distribution, 1200 royalty-free samples, 30+ plugins and more! Get everything LANDR has to offer with LANDR Studio.

Marc

Curiosité insatiable & maladresse incurable. Live/Tourne-Disque. Rédacteur du blog LANDR en français. SoundCloud Facebook Instagram

@Marc

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages