LANDR BLOG

EnregistrementMatériel de musiqueMixage et masteringVidéo

Égalisation 101 : Tout ce que les musiciens ont besoin de savoir sur l’égalisation

Façonnez votre son avec plus de 30 plugins de synthés, d`instruments et d`effets. Essayez les plugins LANDR .

Êtes-vous au point sur l’égalisation ?

Une bonne égalisation (EQ) est vitale pour un bon mix. Il s’agit d’un outil clé que les producteurs affectionnent quand ils en sont à la phase du mixage audio – en plus du volume, des panoramiques et de la compression bien-sûr.

Mais beaucoup de gens ont tendance à abuser de l’EQ sans savoir ce que ça va réellement apporter à leur son. C’est pour ça que nous voulons et que nous allons vous aider à devenir un pro dans ce domaine ! Et ce mois-ci est entièrement consacré à l’égalisation.

Pour commencer, nous allons développer quelques notions fondamentales comme : qu’est-ce que l’EQ, comment ça marche et quand l’utiliser.

QU’EST-CE QUE L’EQ ?

L’EQ (Équalisation), c’est le fait de couper ou de booster une fréquence spécifique (ou une plage de fréquences) au sein d’un spectre fréquentiel. Concrètement, un égaliseur (EQ) divise le spectre en sections (on parle de “bande”) que vous utilisez pour atténuer ou dynamiser une partie du son.

En théorie, les êtres humains peuvent entendre toutes les fréquences audio comprises entre 20 et 20 000 Hz. Donc tous les sons que nos oreilles perçoivent font partis de ce spectre fréquentiel.

20-20000hz

Voici comment il se divise habituellement :

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2017/08/Frequency-Chart-fr-1024x973.png

LES FRÉQUENCES FONDAMENTALES

Les sons (qu’ils soient instrumentaux, naturels, vocaux, etc.) sont rarement des sons purs – excepté les ondes sinusoïdales obtenues par synthèse. Ce qui nous permet d’identifier un son (on parle de timbre ou de couleur), c’est le mélange de sa fondamentale et de ses harmoniques.

La fréquence fondamentale est la fréquence principale – celle qui détermine la “note” du son produit. C’est aussi la plus forte en matière de volume. Les autres fréquences, qui contribuent à la “personnalité” du son, sont appelées harmoniques. Vous ne les entendez pas comme des notes séparées et elles ne sont pas aussi fortes que la fondamentale.

Il est important de bien comprendre cette notion quand on en vient à l’égalisation de vos pistes. Parce que cela signifie que la plupart des sons sont porteurs d’informations sur un éventail assez large du spectre fréquentiel – et pas uniquement autour de leur fondamentale.

Donc un son avec une fréquence fondamentale haute contiendra aussi de l’information dans le bas de son spectre. Il est crucial d’avoir ça à l’esprit pour réaliser les meilleurs mixes possibles.

QUEL EST L’IMPACT DE L’ÉGALISATION SUR VOTRE SON ?

L’égalisation ne génère pas de nouvelles fréquences. C’est comme en sculpture : On peut travailler à partir d’un matériel de base (les fréquences sonores) qu’on modèle au fur et à mesure.

En coupant ou en boostant certaines fréquences, l’EQ modifie la tonalité et le caractère général du son. L’équilibre entre les fréquences s’en trouve également changé. Ça vous donne du coup la possibilité de sculpter l’espace fréquentiel comme vous le souhaitez de façon à obtenir le mix idéal. Dit autrement, l’EQ est vraiment l’atout indispensable d’un bon mix.

QUAND UTILISER L’EQ : APPROCHES CORRECTIVES ET CRÉATIVES

Il y a deux approches utiles en matière d’égalisation :

  • L’approche corrective
  • L’approche créative

L’égalisation corrective vous permet de retirer les éléments indésirables d’un enregistrement – comme un sifflement par exemple. Mais méfiez-vous : si vous abusez de l’EQ pour faire des corrections, votre mix sonnera de façon moins naturelle. Donc veillez toujours à ce que votre enregistrement soit de qualité avant de vous lancer dans ce genre d’opération.

Les pièces non traitées d’un point de vue acoustique créent généralement des fréquences de résonance indésirables. Or les micros captent la résonance et génèrent du feedback.

Pour éliminer le feedback de votre mix, rien de mieux que les égalisations correctives – elles vous permettent de couper certaines fréquences de résonance spécifiques.

L’égalisation créative, quant à elle, vous permet :

  • De faire en sorte que les instruments, traités individuellement, s’intègrent mieux à votre mix
  • D’accentuer les bons éléments d’un son en les stimulant
  • De créer un sentiment de profondeur
  • De créer un son plus “fin” ou plus “épais”

LES TYPES D’EQ

Les principales disparités entre les différents EQs sont :

  • La façon qu’ils ont de séparer la plage de fréquence
  • La taux de précision auquel ils vous donnent droit

Plus il y a de “bandes” sur votre égaliseur, plus vous avez un contrôle précis sur ce que vous devez booster ou, au contraire, écarter.

Voici de quoi briller en société : Les trois sortes d’égaliseurs ! On plaisante mais ça peut toujours vous servir en tant que producteur :

1. Les égaliseurs à plateau (Shelf) : Filtres Passe-Haut et Passe-Bas

Un EQ coupe-bande booste ou coupe les fréquences en fonction d’un seuil précis.

Il en existe deux types : filtre Passe-Haut et filtre Passe-Bas.

Filtre Passe-Haut (aussi appelé filtre Coupe-Bas) : Il laisse passer toutes les fréquences au dessus du seuil défini et atténue celles en dessous.

newads__0000_high-pass

Utilisez-le pour :

  • Réduire les basses profondes qui occupent de la place dans les graves
  • Réduire le grondement causé par les vibrations dans un enregistrement

Filtre Passe-Bas (aussi appelé Filtre Coupe-Haut) : Laisse passer toutes les fréquences en dessous du seuil défini et réduit celles qui se situent au dessus.

newads__0001_low-pass

Utilisez-le pour :

  • Réduire les sifflements sur les hautes fréquences
  • Atténuer les sons aigus et criards
  • Retirer les pics inutiles de vos sons plus graves pour avoir plus de place dans les aigus

Lorsque vous combinez un filtre Passe-Haut avec un filtre Passe-Bas, vous obtenez un Filtre Passe-Bande qui autorise le passage d’une certaine bande et diminue ce qui est à a la fois en dessous et au-dessus.

newads__0002_band-pass

Un Passe-Bande vous permet de souligner certaines fréquences bien précises pour soit les booster ou soit les diminuer.

Les filtres Passe-Haut et Passe-Bas ont un usage plus commun alors qu’un passe bande est utilisé dans des cas d’ajustements plus spécifiques.

2. Les EQ graphiques

graphic_eq
Les EQ graphiques sont généralement équipés de plusieurs curseurs. Chacun d’entre eux “pilote” une bande de fréquence fixe dont le nombre varie généralement entre 7 et 31. Les EQ graphiques sont souvent utilisés à la fin d’un mix pour que le tout soit cohérent et sonne bien.

Voici une petite astuce de Presonus : “Si vous mixez dans une pièce traitée (dead room), vous pouvez avoir tendance à booster les hautes fréquences et lisser les basses. Inversement, si vous mixez dans une pièce non traitée (live room) il se peut que vous ayez besoin de réduire les fréquences hautes ainsi que les plus hautes fréquences (proches de 20 kHz).”

L’EQ graphique est rarement utilisée sur une piste individuelle. On privilégira les EQ paramétriques.

3. Les EQ paramétriques et semi-paramétriques

parametric_eq
Pour garantir un contrôle optimal et une certaine polyvalence, c’est le genre d’EQ qu’il vous faut.

Un EQ paramétrique vous apporte un contrôle total. Il vous laisse le choix de la fréquence principale à égaliser, le Gain et la bande passante – ou Q pour aller plus vite (voir un peu plus loin).

Les égaliseurs paramétriques disposent de trois à sept bandes (parfois plus). La plupart fonctionnent avec des points à faire glisser jusqu’à ce que vous trouvez la bonne fréquence. L’axe vertical des ordonnées représente les décibels et l’axe des abscisses le spectre fréquentiel (20-20kHz).

Utilisez les EQ paramétriques sur des pistes individuelles pour sculpter vos sons.

Les EQ semi-paramétriques sont les mêmes que les paramétriques, à l’exception du “Q” qui est fixé. Il y a moins d’ajustements donc ils sont plus simples d’utilisation. Vous les rencontrerez souvent sur des mixers analogiques.

LES CONTRÔLES BASIQUES D’UN ÉGALISEUR

Dans cette section, on va regarder d’un peu plus près quels sont les contrôles fondamentaux que possède un égaliseur. Sur la plupart on retrouve les réglages suivants (à l’exception du Q, davantage présent sur les égaliseurs paramétriques).

Fréquence

Ce contrôle vous permet de choisir la fréquence ou la plage fréquentielle à égaliser.

Gain

Le gain vous permet de régler le volume (en dB) de la fréquence ou plage fréquentielle sélectionnée. Il va généralement de -15dB à +15dB.

“Q” ou bande passante

Le “Q” c’est la largeur sur laquelle s’étend l’égalisation.

screen-shot-2016-12-09-at-2-54-50-pm

Une valeur élevée te donnera un “Q” serré (comme I et II dans NOVA ci-dessus), idéal pour les coupures ou pour supprimer de façon chirurgicale une fréquence précise. En revanche, un Q trop étroit ne donnera pas de bons résultats pour un boost car notre cerveau n’est pas habitué à l’entendre de cette manière.

Une valeur faible vous donnera un “Q” large et ouvert qui affectera toute une plage fréquentielle, localisée autour de la fréquence principale (regardez III et IV sur NOVA). C’est le genre de réglages que vous allez faire pour dynamiser votre son. Et ça sonne de manière plus douce et plus naturelle à nos oreilles.

EQUALIZATION NATION

L’égalisation a un rôle clé dans la création sonore. Maintenant que vous maîtrisez les fondamentaux, vous pouvez commencer à expérimenter avec vos propres sons.

Le mixage est l’art d’assembler toutes les pièces d’un “puzzle audio”, de façon à ce que le tout soit cohérent et sonne bien. Y parvenir dépend de processus clés comme l’égalisation.

Soyez toujours maître de la situation en sachant ce que l’égaliseur va apporter à votre son. En fonction de ce que vous voulez faire, choisissez le bon EQ. Et avec un peu de pratique, vous finirez par devenir un maître en la matière.

Au chapitre suivant : comment rendre un bon mix encore meilleur avec un graphique fréquentiel et le guide EQ !

Sébastien Dubois

Sébastien, compositeur et adapteur de contenu pour LANDR. SoundCloud

@Sébastien Dubois

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages