LANDR BLOG

Théorie musicale

Comment lire la musique: Le guide illustré

Preview of youtube video

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Apprendre à lire la musique est essentiel pour tous les musiciens. Pouvoir lire la musique ouvre beaucoup de nouvelles possibilités créatives.

Que vous vouliez noter vos idées, jouer une partition ou simplement comprendre ce qui se passe dans un morceau, lire la musique est la meilleure façon d’aller de l’avant.



Cependant, lire une partition musicale n’est pas facile, spécialement pour les débutants. La musique est un langage, et étudier la théorie musicale pour la lire et l’écrire prend une certaine pratique.

Les concepts de base ne sont pas difficiles à assimiler une fois que vous comprenez comment ils fonctionnent. Une fois que vous avez saisi la base, vous serez sur le bon chemin pour bien lire la musique.

Dans cet article, nous verrons tout ce que vous devez savoir pour apprendre à lire la musique.

Comment lire une partition musicale

Lorsque vous jetez un premier coup d’œil à une partition musicale, vous verrez des lignes, des espaces et différentes sortes de notes et de symboles.

Je décortiquerai chaque élément de la notation musicale et expliquerai comment il fonctionne.

Les noms des notes de musique: L’alphabet musical

Les notes de l’alphabet musical sont do-ré-mi-fa-sol-la-si

Les noms des notes servent à identifier la hauteur du son. Chaque nom de note réfère à un emplacement spécifique sur la portée musicale, pour que vous sachiez de quelle note il s’agit.

Regardons la portée musicale de plus près.

Les lignes et les espaces de la portée

La portée musicale est constituée de cinq lignes et quatre espaces.

La position des notes sur les lignes et dans les espaces vous indique quelle est la hauteur du son et le nom de la note en question.

La position des notes sur les lignes et dans les espaces vous indique quelle est la hauteur du son et le nom de la note en question.

Je vais vous montrer comment identifier les notes dans un moment, mais tout d’abord vous devez porter attention au symbole au début de la portée.

La clé de sol et la clé de fa

L’indication de clé au début de chaque ligne de musique vous indique le registre de l’instrument et la façon de lire les notes.

La notation pour les instruments graves est écrite en clé de fa, et la notation pour les autres instruments est la majorité du temps écrite en clé de sol.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2019/10/How-to-read-music_diagrams__Treble-Bass-Clef.png

Il existe également d’autres sortes de clés (comme la clé d’ut pour le violon alto!) mais elles sont beaucoup moins fréquemment utilisées, alors nous nous occuperons uniquement de la clé de fa et de la clé de sol ici.

Comment trouver les notes sur la portée

Les noms des notes sur les lignes et dans les espaces suivent un ordre déterminé dont vous pouvez facilement vous souvenir avec une comptine (en anglais).

Les noms des notes sur les lignes et dans les espaces suit un ordre déterminé dont vous pouvez facilement vous souvenir avec une comptine (en anglais).

Il y en a deux pour la clé de sol:

  • Commençant à partir de la ligne du bas en clé de sol, la comptine va comme suit: Every Good Boy Deserves Fudge (mi-sol-si-ré-fa).
  • Commençant à partir de l’espace en bas de la portée, les notes se lisent comme suit: fa-la-do-mi.
note names treble clef

Le motif est le même pour la clé de fa, en commençant sur une note différente:

  • Commençant sur la première ligne de la clé de fa, la comptine va comme suit: Good Boys Deserve Fudge Always (sol-si-ré-fa-la).
  • Commençant à partir de l’espace en bas de la portée, la comptine va comme suit: All Cows Eat Grass (la-do-mi-sol).
note names bass clef

Les notes situées au-dessus et en dessous de la portée suivent le même ordre.

Lignes supplémentaires

Les lignes supplémentaires sont ajoutées pour noter les sons qui se situent au-dessus et en dessous de la portée.

Les lignes supplémentaires sont ajoutées pour noter les sons qui se situent au-dessus et en dessous de la portée.

Elles s’écrivent avec des lignes courtes qui occupent le même espace en largeur que la note elle-même, pour vous aider à bien voir les lignes et les espaces de la portée.

Les dièses et les bémols: les altérations en musique

Les notes de la portée ne vous donnent pas toutes les douze notes de musique.

Si vous avez bien suivi, vous avez peut-être remarqué que les notes que nous avons vues jusqu’à maintenant n’incluent pas les touches noires qu’on voit sur un clavier.

Pour écrire les notes qui se situent entre les touches blanches, vous aurez besoin de modifier les notes sur la portée avec des altérations.

sharps and flats musical staff

Un dièse s’écrit avec le symbole #. Il vous indique d’augmenter la note d’un demi-ton.

Un bémol s’écrit avec le symbole ♭. Il vous indique d’abaisser la note d’un demi-ton.

Le symbole bécarre annule le dièse ou le bémol et ramène la note à son état naturel. Il s’écrit avec le symbole ♮.

music accidentals sharp flat natural

Les tonalités

L’armature de la tonalité est la suite de dièses et de bémols au début d’une ligne de musique, qui indique la tonalité du morceau.

L’armature de la tonalité est la suite de dièses et de bémols au début d’une ligne de musique, qui indique la tonalité du morceau.

À moins que la partition ne vous l’indique différemment avec des altérations accidentelles, vous devez maintenir les dièses et les bémols qui se trouvent à l’armature tout au long du morceau.

Pour bien comprendre les armatures des tonalités, vous pourrez jeter un coup d’œil au cycle des quintes. Cependant, il existe une petite astuce pour lire les armatures des tonalités rapidement, qui va vous permettre de savoir en quelle tonalité vous êtes.

Pour les tonalités majeures avec des dièses: le dernier dièse à l’armature est la sensible de la tonalité.

La sensible est le 7e degré de la gamme. Comptez un demi-ton plus haut à partir du dernier dièse, et vous obtenez la tonique de la tonalité.

Pour les tonalités majeures avec des bémols, l’avant-dernier bémol à l’armature est la tonique de la tonalité – aussi simple que ça.

how to read key signatures

L’indication de mesure

Les passages musicaux sont divisés en segments qu’on appelle les mesures. Chaque mesure contient un nombre déterminé de battements.

L’indication de mesure vous dit combien de battements il y a dans une mesure, et quelle valeur de note est égale à un battement. Elle se situe au début du morceau, écrite avec deux chiffres qui sont l’un au-dessus de l’autre.

Le chiffre du haut indique le nombre de battements contenus dans une mesure, et le chiffre du bas vous indique la valeur de note égale à un battement.

Le chiffre du haut indique le nombre de battements contenus dans une mesure, et le chiffre du bas vous indique la valeur de note égale à un battement.

L’indication de mesure la plus courante est le 4/4. En 4/4, il y a quatre battements par mesure, et un battement est égal à une noire.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2019/10/How-to-read-music_diagrams_Time-Signature.png

Au-dessus de l’indication de mesure au début de la pièce, vous verrez souvent une indication de tempo avec une suggestion de vitesse au métronome, ou bien un terme italien qui décrit le caractère du tempo.

Ceci vous indique si vous devez jouer plutôt vite ou lent durant la prestation musicale.

Comment lire le rythme

Chaque note a une valeur rythmique qui détermine sa durée dans une pièce musicale.

Les rythmes sont écrits avec différentes têtes de notes, de hampes et de barres entre les notes reliées.

Les rythmes sont écrits avec différentes têtes de notes, de hampes et de barres entre les notes reliées.



Chaque valeur rythmique est une fraction de la durée totale contenue dans une mesure.

  • Une ronde vaut toute la mesure. En 4/4, cela veut dire que sa durée totale est de quatre battements. Elle s’écrit en utilisant une tête de note ronde et vide, sans hampe.
  • Une blanche vaut la moitié de la mesure, ou 2 battements. Elle s’écrit en utilisant une tête de note vide avec une hampe.
  • Une noire vaut un quart de la mesure et sa durée est d’un battement. Elle s’écrit avec une tête de note pleine et une hampe.
  • Une croche vaut la moitié d’un battement. Elle s’écrit avec une tête de note pleine et une hampe avec un crochet simple.
  • Une double-croche vaut le quart d’un battement. Elle s’écrit avec une tête de note pleine et une hampe avec deux crochets. Quand il y a plusieurs doubles-croches, elles sont reliées avec des barres qui remplacent les crochets.

 



rhythmic value of notes and rests in common time

On peut diviser les notes encore plus, mais celles-ci sont les principales valeurs de notes que vous allez rencontrer lors de votre apprentissage de la lecture de la musique.

Les notes pointées et les triolets

Il existe davantage de possibilités rythmiques que les seules subdivisions égales de la mesure.

Un point à côté d’une note indique que sa durée est augmentée de la moitié de sa valeur originale.

Un point à côté d’une note indique que sa durée est augmentée de la moitié de sa valeur originale.

Cela semble plus compliqué que ça ne l’est. Voyons l’exemple le plus courant, celui d’une noire pointée.

En 4/4, la durée d’une noire est d’un battement complet. Le point ajoute une durée additionnelle de la moitié d’une noire à sa valeur d’origine. La moitié d’une noire = une croche. Cela veut dire qu’une noire pointée vaut un total de 1.5 battement – c’est tout simple!

rhythmic value of dotted notes in common time

Super astuce: une note pointée est habituellement suivie d’une valeur de note qui va «compléter» la partie divisée manquante.

Par exemple, une noire pointée sera souvent suivie d’une croche.

Les triolets sont un cas particulier. Ils s’écrivent avec le symbole «3» au-dessus de la barre ou entre crochets carrés au-dessus des crochets des notes.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2019/10/How-to-read-music_diagrams__Triplets.png

Les triolets sont un type de rythme irrégulier où trois notes occupent l’espace d’une seule note. Cela semble compliqué sur papier – mais c’est facile à sentir lorsque vous entendez les triolets dans un contexte.

Les liaisons et les silences

Jusqu’à maintenant nous avons parlé uniquement des notes et de leur durée, mais ce que vous ne jouez pas est tout aussi important.

Les silences sont la notation musicale utilisée pour les intervalles de silence entre les notes. Ils ont leurs propres valeurs rythmiques, qui vous indiquent combien de temps ils durent.

Les silences sont la notation musicale utilisée pour les intervalles de silence entre les notes.

La durée d’un silence est déterminée par sa forme.

Voici les types de silences et leur durée:

rhythmic values of notes and rests



 
Le dernier élément de la notation du rythme dont je parlerai sont les liaisons.

Les liaisons sont des lignes incurvées qui relient ensemble des notes qui sont à la même hauteur. Elles vous indiquent de tenir la note pour la durée combinée des valeurs des deux notes.

https://blog.landr.com/wp-content/uploads/2019/10/How-to-read-music_diagrams_Ties-and-Rests.png

Lire entre les lignes

Lire la musique est tout comme apprendre une nouvelle langue. Cela semble difficile au début, mais cela mène à un développement majeur de vos habiletés.

Utilisez ce guide pour commencer à apprendre comment lire la musique, et revenez-y si vous êtes bloqué.

Maintenant que vous avez une longueur d’avance, allez jouer, faire de la musique – et lire votre partition musicale préférée.

Mastering et distribution illimités, 1 200 samples libres de droits, plus de 30 plugins et plus! Obtenez tout ce que LANDR a à offrir avec LANDR Studio.

Virginie Hamel

Virginie Hamel est chanteuse de jazz professionnelle et professeure de chant. Elle travaille également comme rédactrice, traductrice et transcriptrice.

@Virginie Hamel

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages