LANDR BLOG

Distribution musicale

Comment lancer un Label de musique

Comment lancer un Label de musique

Obtenez distribution sur plus de 100 plateformes de streaming musical. Sortez un morceau avec LANDR.

Le guide ultime.

Vous êtes passionné de musique, et vous savez ce qui est bon. Vous écoutez des tonnes de nouveaux sons chaque jour. Il est temps pour vous de créer votre label.

Mais par où commencer ?

Ne vous inquiétez pas, on va regarder ça ensemble.

Minor-threat-malcolm-riviera_cc3

Le chanteur Ian Mackaye et le batteur Jeff Nelson de The Slinkees / Teen Idles / Minor Threat ont fondé Dischord en 1980 .

Photo Malcolm Rivera / CC 3.0

Ouvrez-vous les portes de l’industrie musicale

Qu’est-ce que vous aimez le plus ? Quelles sont selon vous les musiques à la mode ? Dans l’industrie musicale, la passion a une valeur inestimable.

Peu importe le type de label que vous choisissez, assurez-vous que vous le supporterez à 100%. La mode change de toute façon.

Si vous tenez sérieusement à le faire perdurer, choisissez des musiques qui vous plairont longtemps.

Imaginez-vous à la retraite, assis sur votre vieux porche. Vous avez vos écouteurs, vous pensez à votre vie et à vos meilleurs souvenirs. Qu’est-ce que vous écoutez ? C’est ça que vous devenz publier. Tout ce qui est impérissable selon vous.

SonyWalkman_Grant-Hutchinson-cc2

Photo Grant Hutchison / CC 2.0

Choisissez votre format

« Quel est le meilleur format » est une question très importante qu’un label doit se poser.

C’est comme se demander ce que je veux pour le dessert : un gâteau ? Une glace ? Peu importe tant que votre dessert a bon goût. Mais en choisir un seul est très important quand vous commencez. En effet, jongler avec cinq formats différents au début peut s’avérer galère. Restez simple !

Les 4 formats les plus fréquents sont :

Même si ce sont les formats les plus courants, votre label n’a pas à être limité à ceux-ci. C’est difficile de faire face à l’industrie du disque, alors soyez créatif ! Comme quand vous décorez un cupcake !

Platform-

Les plateformes de streaming

164 milliards de musiques ont été écoutées en streaming l’an dernier aux USA.

Les plateformes de streaming comme SoundCloud, Bandcamp et Discogs apporteront la visibilité dont votre affaire a besoin.

Ces plateformes font parties de la distribution (dont on parlera plus tard), mais elles permettent aussi une visibilité et une disponibilité immédiates.

Choisissez quelle sorte de musique votre label va produire

Un label est une communauté. Vous avez l’habitude de sortir le week-end et d’écouter de la musique avec vos amis musiciens ? Lancez un label !

Les labels naissent de groupes d’individus semblables qui veulent apporter quelque chose de nouveau à la musique.

Trouver votre groupe d’artistes est simple si vous gardes en tête l’idée de « label autant que communauté ».

Vous allez avoir besoin de nouvelles musiques. Beaucoup. Encouragez vos artistes dès maintenant et considèrez-les comme les stars du futur. Leur musique doit toujours venir en premier. Les gens vous diront que la musique n’importe pas, que seul l’argent, les followers, les contrats et les ventes comptent. Ne les écoutez pas !

business-600

Créer un business plan

Le business plan est NÉCESSAIRE ! Vous devez modéliser la façon dont votre affaire va fonctionner.

Vous devenz donc réfléchir à comment une startup se finance. Même si vous économisez en arrêtant d’acheter de vieux titres disco, vous aurez probablement besoin d’un petit peu plus d’argent.

Un bon business plan couvrira :

  1. Nom et vision
  2. Dépenses initiales
  3. Produits offerts
  4. Analyse de marché
  5. Compétition
  6. Stratégie de la marque et implémentation
  7. Prévisions des bénéfices
  8. Buts
  9. Dépenses mensuelles

C’est probablement pas une bonne idée de débarquer à une réunion avec vos notes écrites sur une serviette en papier. Vous eêtes maintenant un entrepreneur.

Un business plan est l’une des meilleures façons d’obtenir de la légitimité rapidement.

En plus ça rendra bien avec votre nouveau costume-cravate.

Rendez votre label légal

Vous devez être en train de vous dire « Oulala, législation = trop ennyeux ». Mais honnêtement, ce n’est pas si compliqué. En plus, vous vous assurez de n’avoir aucun problème plus tard avec cette fameuse « Justice ».

Mettre tout en place pour rendre votre label légal peut suffire à vous faire tourner la tête.

C’est pourquoi le Record Label In A Box de Ditto Music vous sera utile. Il vous donne toute la documentation dont vous avez besoin pour bien commencer. Le pack basique contient tout : des codes ISRC en passant par les contrats de licence. Cliquez ici pour en savoir plus.

Une fois que vous avez tous vos documents réunis, vous devrez prendre quelques décisions.

Déjà, c’est bien de définir quel type de structure vous aller lancer :

Débuter une Entreprise Individuelle

Une entreprise dite individuelle est rattachée à une seule personne, probablement vous, le big boss. L’affaire appartient complètement au propriétaire. Tous les biens, fonds, pertes ou dettes appartiennent uniquement au propriétaire.

Ce format est adapté aux petits labels, généralement tenus par une seule personne ou une petite équipe. Ça peut sembler effrayant de porter toutes les responsabilités mais ça simplifie les choses quand on débute et ça vous rend maître de ce beau label que vous avez créé.

Débuter une SARL


Une Société à Responsabilité Limitée (SARL ou LLC en anglais) est un hybride entre une entreprise individuelle et une entreprise. La responsabilité de la compagnie ne repose plus sur une seule personne. À l’inverse, c’est la compagnie qui devient entièrement responsable de ses propres biens. Ça sonne bien, à la façon « un pour tous – tous pour un ». Ce type de compagnie est parfait pour les groupes soudés et peut s’étendre si le groupe grandit. Ce qui est parfait puisque vous visez haut n’est-ce pas ?

Débuter une Société Constituée


La plupart des gros labels sont des sociétés constituées. Ce format correspond le mieux aux grosses entreprises possédant diverses ramifications et départements. Même si certains labels peuvent s’élargir à cette échelle, les approches qui correspondent le mieux à un petit label indépendant seraient plutôt l’entreprise individuelle ou la SARL. Donc pour l’instant on laisse ça aux grands…

contract-600

Contrats d’enregistrement

Les artistes que vous choisissez pour votre label pourraient être de bons amis. Ils pourraient aussi être des gens auxquels vous n’avez pas parlé que par email. Dans les deux cas, des contrats sont essentiels afin de garder une bonne relation avec vos artistes. Les contrats vont inclure la participation aux bénéfices, la propriété des masters, des garanties publicitaires, les royalties et la distribution. Ils garantissent que les deux, le label et l’artiste, ont bien compris quels services seront fournis de chaque partie. Tout accord d’affaires devrait exister par écrit. Malheureusement, la poignée de main ne suffit plus.

Concession de licences

Les contrats incluent aussi la concession de licences. Tous vos artistes devraient être enregistrés avec une compagnie qui s’en occupe comme BMI, ASCAP ou SACEM. Ces compagnies perçoivent les royalties au nom de leurs artistes. En fait, tout matériel sur lequel tes artistes ont les droits d’auteurs sera correctement rémunéré dans le cas qu’il soit utilisé.

À quoi ça sert un label ?

distro-

Photo Mr Choppers / CC 3.0 modifié ; )

Distribution

La distribution, c’est ce qui fait en sorte que les musiques de votre label soient disponibles sur les boutiques de musique en ligne. S’assurer une bonne distribution est décisif pour pouvoir étendre la portée de votre label.

Alors que la distribution physique a toujours son mot à dire, la distribution en ligne est, quant à elle, devenue incontournable.

Mais l’avantage c’est que vous pouvez le faire vous-même. Les distributeurs de musique numérique déposeront votre catalogue entier dans tous les magasins qu’il convient, elle sera prête à être écoutée, téléchargée et playlistée.

Mais souvenez-vous : les boutiques en ligne ne sont pas des machines promotionnelles. Votre distribution n’est bonne que si votre promotion l’est également.

Astuce : CLIQUEZ ICI afin de télécharger notre e-book gratuit sur la promotion de musique et obtenez tout dont vous avez besoin pour promouvoir votre musique avec succès.

La première chose sur laquelle vous devrez vous concentrer, c’est faire grandir votre marque et créer de l’engouement autour de vos artistes par le biais de la presse, des tournées et des diffusions à la radio. C’est la seule façon de faire découvrir votre musique. Coucou le monde !

A&R

A&R signifie « Artistes & Repertoire ». La partie A&R de votre label s’occupera de dénicher des artistes et de développer le talent des anciens. Ça paraît ennuyant mais c’est plutôt la partie la plus cool : ça veut dire que vous partez à la découverte de nouveaux sons géniaux chaque jour. Ça veut aussi dire que vous essayez de tirer tout le potentiel de vos artistes.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais permettre à un artiste de donner le meilleur de lui-même, je trouve ça plutôt cool.

Contrats de publications

Les sociétés d’édition musicale sont un hameçon pour vous. Ils cherchent des contrats et s’assurent que vos artistes sont suffisamment rémunérés pour la diffusion de leur musique.

On a tous déjà entendu le terme « redevance », sûrement parce que certains artistes millionnaires se plaignent de ne pas en gagner assez.

Les sociétés d’édition musicales gèreront des redevances pour vos artistes.

Les labels ont une responsabilité importante envers leurs artistes. Faites-en sorte qu’ils soient bien payés ! Ça fait bien trop longtemps qu’ils grattent à votre porte !

press-kit-

La marque et son design

Votre label est une marque. Ça fait businessman mais c’est vrai. Et même si votre musique est incroyable, elle ne se vendra pas toute seule. De nos jours, dans l’industrie musicale, le marketing est un des éléments les plus importants pour un label.

Voici quelques points importants à considérer quand vous créez votre marque :

  • Le logo

Le logo est crucial. Ça vous représentera à jamais, aussi bien virtuellement que réellement. Gardez en tête que ce logo sera partout : s’il est bon il déterminera jusqu’où vous iras avec le reste de votre design.

Imaginez que votre logo est un tatouage : c’est pour toujours. Donc vous avez intérêt à bien l’aimer !

  • Le kit de presse

Le kit de presse permet aux magasins de disques de comprendre ce que fait votre label. N’importe quel artiste en a besoin. Il comprend :

  • Une photo du groupe ou du musicien
  • Une biographie synthétique
  • Une ou deux pièces de presse
  • Des démos
  • Les dates de tournée
  • Les lives réalisés
  • Les infos de contact (le plus important)
  • Une mèche de cheveux de l’artiste (optionnel)

Vous avez besoin de kits de presse physiques et électroniques (EPK). Les kits de presse physiques sont adaptés aux interviews en tête à tête, ou pour faire bonne impression dans certains cas. Mais les EPKs sont plus importants dans le milieu actuel de l’industrie musicale. Ils peuvent être envoyés plus rapidement et plus souvent afin de démarquer vos artistes. Les businessmen n’ont pas le temps de s’occuper de centaines de kits de presse physiques tous les jours.

Gardez vos kits de presse simples : s’ils contiennent trop de blabla, ils ne seront pas efficaces et on les oubliera. Concentrez-vous sur les points essentiels de chaque artiste et restez concis.

Une fois que vous avez votre kit de presse vous pouvez l’envoyer aux distributeurs, aux agents de réservation, aux mandataires ou n’importe qui que vous cherchez à atteindre.

Promotion de musique

Votre label doit être un outil marketing solide pour vos artistes. Un aspect majeur pour cela : les réseaux sociaux. Twitter, Facebook et Instagram sont tous de bons plans pour garder un profil cohérent. Ces plateformes permettent de créer un profil plus personnel pour votre label.

Social_howto_600

Utilisez-les pour promouvoir les shows à venir, les nouvelles publications, la presse et tout ce qui est lié à votre label.

Partagez votre contenu sur toutes tes plateformes. Par exemple : si vous postez un son sur SoundCloud vous devez le faire savoir aux gens sur Facebook et Twitter. Aguicher le plus d’auditeurs est la clé. Maintenir une bonne visibilité sur les réseaux sociaux vous donne le temps de vous concentrer sur votre prochaine publication. Ou aussi le temps de vous couper les cheveux.

SoundCloud

SoundCloud est le bon plan pour promouvoir votre présence. Son système de followers et de feed permet aux labels de générer leur profil et d’interagir avec d’autres communautés semblables. Cela vous donne aussi un endroit où poster des mixes radio, des teasers, des démos et des sessions lives qui vous permettent de maintenir le buzz. Vous pouvez aussi en profiter pour checker ce que les autres produisent.

Bandcamp

Non, ce n’est pas un camp d’entrainement pour artistes. C’est un site de streaming qui permet de vendre des albums virtuellement ou physiquement. La plupart des labels indépendants ont leurs propres pages Bandcamp qui regroupent toutes leurs publications ensemble. Donc vous en aurez besoin d’une. De plus, chaque artiste de votre label pourra aussi avoir sa propre page Bandcamp. Ce qui vous donne plusieurs points de vente en ligne.

Vous devez aussi décrocher un impresario. Il prendra soin de gérer les tournées de vos artistes, ce qui est un bon moyen de promouvoir votre label et de faire en sorte que vos artistes soient – enfin – payés.

Maintenir votre élan

collegeradio_600

Continuez d’écouter tout ce qui sort. Restez un fan. Continuez à chercher les perles rares.

Une fois que les choses sont bien lancées (on l’espère) et que vous avez vos quelques premiers morceaux de sortis (disque de platine n’est-ce pas ?), vous devez maintenir cet élan.

En bref : ce n’est pas parce que vous avez votre label que vous devez vous en contenter.

Les petits succès vous permettent de prendre de petits risques, alors prenez-les. Ça vous assurera de ne pas proposer des morceaux pourris ou démodés. Un bon label doit évoluer.

Obtenez une assistance rapide et perspicace ainsi que des conseils promotionnels, des outils et des astuces et une distribution sur plus de 100 plateformes de streaming musical lorsque vous sortez vos morceaux avec LANDR. Sortir un morceau.

Eloi

@Eloi

Ne manquez plus aucun article du Blog LANDR

Derniers messages